• BSL

Décontaminer des liquides opaques grâce à la lumière : une innovation née à Orléans

BioSafeLight, une jeune entreprise orléanaise, a inventé un moyen de tuer les germes, grâce aux ultra-violets, même dans les liquides les plus sombres.

BioSafeLight est un moyen industriel capable de tuer ou d'inactiver virus, bactéries, moisissures, germes thermo-résistants, etc., dans les liquides agroalimentaires, sans utiliser de moyens chimiques, ni avoir à les chauffer. 

Christophe Joveniaux, 57 ans, a créé, fin 2017, cette filiale d'Interlog group, chez qui la jeune entreprise est hébergée, avenue des Droits-de-l'Homme, à Orléans.  BioSafeLight utilise la purification, bien connue, par les UV, "qui fonctionne bien dans l'eau, transparente". Pour des liquides plus opaques (comme du jus de betterave, par exemple), l'entreprise couple la lumière, réglée sur une certaine longueur d'onde, avec un procédé de turbulence, amenant le liquide à entrer en contact avec la lumière.


Christophe Joveniaux a déjà vendu ou déployé une dizaine de machines, qui peuvent coûter de 100.000 à 200.000 euros pièce. Mais leur fonctionnement permet aux industriels de l'agroalimentaire de consommer beaucoup moins d'électricité. Cela permet aussi de garder des jus "crus" plus longtemps, "trois semaines contre trois à cinq jours normalement, en conservant les vitamines et les enzymes", sans effet indésirable et sans conservateur, précise le dirigeant.


De grands noms, tels Danone ou Coca-Cola, testent cette nouvelle technologie, en divers endroits du monde ou dans le Loiret, pour traiter le sucre des sodas, des jus de fruits ou de légumes, ou encore le plasma sanguin des porcs transformé en poudre de protéines.


L'article complet


0 vue0 commentaire