• BSL

BioSafeLight, une idée lumineuse

Dernière mise à jour : 16 févr.


Les lumières UV peuvent tuer les germes dans les liquides, c’est pourquoi elles sont utilisées pour le traitement des piscines et par conséquent éviter l’utilisation du chlore. Mais cette technique a ses limites : cela fonctionne uniquement pour des liquides transparents. Un ingénieur, ancien directeur de lancement d'Arianespace, a eu l'idée de combiner des lampes UV avec un système de tubes qui créent un écoulement dit turbulent : pour résumer, la turbulence interne créée par la forme du tube fait que tous les liquides, même opaques, seront à un moment donné exposés aux rayons UV, et donc décontaminés. “La pasteurisation est énergivore et ne traite pas tout, explique Jean-Marie Mascarenhas, président de l’entreprise. Quelques virus ou bactéries sont résistants à la chaleur … Avec notre machine, le spectre de décontamination est plus large et beaucoup moins cher que la pasteurisation, cela représente 90% d’économies d’énergies.”

Les applications sont nombreuses, notamment dans l’industrie alimentaire : traitement du lait, de jus de fruits frais, du vin, d’œufs liquides ou du sucre - qui ne peut pas être chauffé car il pourrait caraméliser. Après Coca-Cola, qui est un des premiers clients, de nombreux industriels s'intéressent à ces machines, qui sont vendues entre 120.000 et 200.000 euros pour une unité de production pouvant traiter 8 mètres cubes par heure. BioSafeLight a pour but de vendre 30 à 40 machines par mois dans les deux ans à venir et est également en train de travailler sur un système pouvant rendre potable n’importe quelle eau.


biosafelight.com



https://www.capital.fr/entreprises-marches/des-croquettes-aux-criquets-des-plantes-en-pot-pour-les-bureaux-les-start-up-a-suivre-1403960



41 vues0 commentaire